Actualités

Tout Rencontres pro Doctorants Projets pour jeunes Fête de la science Études Formations Interventions extérieures Plaidoyer Outils mutualisés Vie de l'association Médias-Presse Expositions Autres

Près de 150 acteurs réunis lors de la journée « Construire le dialogue science-société : la coopération entre universités et partenaires de la CSTI »

Mardi 17 mai, près de 150 acteurs impliqués dans la médiation scientifique ont participé à la journée « Construire le dialogue science-société : la coopération entre universités et partenaires de la CSTI » organisée par l’Amcsti, A+U+C, France Universités et VP S&S, au Centre Pompidou à Paris.

3 tables rondes « gouvernances », « partenariats » et « métiers » ainsi que des présentations de projets ont ponctué cette journée dédiée aux coopérations et partenariats entre universités et acteurs œuvrant au développement de la culture scientifique.

Raphaël Degenne, directeur d’Ombelliscience, est intervenu lors de la table ronde dédiée aux partenariats. Il a présenté l’expérience d’Ombelliscience concernant la mobilisation des doctorants et jeunes chercheurs en Hauts-de-France à travers des exemples tels que :

  • la formation et la mobilisation dans le cadre du programme « Mets ta recherche en récit » développé entre 2016 et 2019 (avec le soutien du programme des investissements d’avenir), ayant pour but de sensibiliser et former des doctorants à rendre accessible à tous leur sujet de recherche à travers le conte, la BD ou le poster.

  • la mobilisation dans le cadre de missions complémentaires « Sciences et Société » intégrées dans des contrats doctoraux en 2019, 2020 et 2021, grâce à plusieurs partenariats avec l’Université de Lille et l’UPJV, permettant à des doctorants de s’impliquer dans des actions de médiation scientifique.

  • l’écriture collective d’un projet de mobilisation de doctorants en Hauts-de-France associant les universités, les organismes de recherche et les écoles doctorales des Hauts-de-France.

Publié le 18 mai 2022

omb.jpg

univ lille_.jpg

banniere.jpg

« Découvrir le passé pour inventer l'avenir, cap ou pas cap ? » : des jeunes des Hauts-de-France s’approprient l’histoire patrimoniale et les innovations de leur territoire

Le projet « Découvrir le passé pour inventer l'avenir, cap ou pas cap ? », Patrimoine scientifique et technique, innovation, de ta région a démarré à la rentrée de septembre.

Pour rappel, c’est un projet culturel lié aux sciences et techniques qui s’appuie sur l’identité du territoire avec 2 piliers : - le patrimoine, pour découvrir l’histoire industrielle et économique locale - l’innovation et la recherche, pour découvrir les perspectives d’avenir et de développement autour de chez soi.

Principalement pour des jeunes de 11 à 15 ans Sur 5 territoires des 5 départements des Hauts-de-France.

+ d’infos sur le projet



02 / Aisne : Autour de Pavant et Lucy-le-Bocage (sud de l'Aisne)

Une quinzaine de jeunes de Lucy-le-Bocage et de Pavant ont filmé l’ancienne ferme de Pavant dont il reste quelques vestiges ainsi que la ferme en activité de Lucy-le-Bocage. Ils sont allés filmer la ferme Jungle ultra-moderne à Epaux Bézu le 30 mars puis sont allés visité le musée du machinisme agricole à la Ferté-Milon et ont découvert l 4 mai le site de recyclage de papier, Greenfield. Les jeunes produiront 5 petits films à partir de leurs visites et une présentation du projet et des films est organisée le 18 juin à Fossoy.

Ce parcours permet de faire découvrir aux 10 jeunes l’évolution des techniques agricoles ainsi que les savoir-faire et métiers locaux.

+ d'infos sur les actions dans l'Aisne


80 / Somme : Autour de Friville-Escarbotin (Communauté de Communes du Vimeu)

Le projet a débuté sur le territoire de la Communauté de Communes du Vimeu en février pour 10 jeunes du Centre Animation Jeunesse (CAJ) de Friville-Escarbotin.

Après la découverte pour les jeunes d’un escape game sur la science-fiction, une seconde séance s’est déroulée en mars axée sur l'écriture du scénario, avec des jeux d'interconnaissance et des jeux pour imaginer des histoires.

Du 11 au 15 avril, les jeunes ont été formés par Dedale factory à la création d'énigmes à partir du scénario choisi, à la réalisation « physique » des objets de l’escape game et ont visité l’entreprise Bricard (Feuquières-en-Vimeu) qui produit des systèmes de sécurité (cadenas, serrures...) pour alimenter l’écriture du scénario de l'escape game, qu'ils finaliseront en mai.

+ d'infos sur les actions dans la Somme


60 / Oise : Autour de Longueil-Annel (Communauté de communes des 2 Vallées)

À travers des rencontres (sociologue, batelier, photographe...), des jeunes de 12 à 17 ans fréquentant L.A. Source Jeunesse (service jeunesse de la mairie de Longueil-Annel) ont découvert des métiers liés au transport fluvial du territoire de Longueil-Annel.

Ils ont réalisé des prises de vues de portraits en situation. L'exposition-photos a été inaugurée samedi 2 avril. Rendez-vous d’avril à octobre 2022 le long du canal de l’Oise à Longueil-Annel pour la découvrir !

+ d'infos sur les actions dans l'Oise


59 / Nord : Autour de Fourmies (sud de l'Avesnois)

À partir de la visite de sites patrimoniaux et de l’étude du registre de recensement de Fourmies en 1906 qui présentent les différents métiers exercés à cette époque, 24 élèves d’une classe de 4ème de l’Institution Saint Pierre (Fourmies) vont les comparer à ceux d’aujourd’hui et ceux à venir en découvrant des sites industriels et innovants locaux. Les élèves ont visité l'Écomusée de l'Avesnois et ont préparé une grille d'entretien pour mener des interviews de professionnels.

+ d'infos sur les actions dans le Nord


62 / Pas-de-Calais : Autour de Berck et Montreuil

Du 25 octobre au 3 novembre 2021, 5 jeunes du Pôle Jeunesse du Montreuillois ont découvert des savoir-faire historiques et innovants du territoire dans le domaine de la santé et plus particulièrement dans le domaine de la chirurgie orthopédique et de la rééducation à travers des rencontres, des visites de lieux patrimoniaux et de sites présentant des technologies de pointe, ainsi que des ateliers créatifs.

+ d'infos sur les actions dans le Pas-de-Calais


Photos milieu (c) Ecomusée Avesnois, bas (c) Ombelliscience, bas (c) OTMCO

Publié le 16 mai 2022

IMG_20220226_142819.jpg

80-1645785451612.jpg

59-Ecomusee.jpg

60-itv_menuisier.JPG

62-Montreuillois.jpg

Ludovic Lesven : représentant de la Fête de la science en Hauts-de-France pour la 31è édition

L’appel à projets de la Fête de la science en Hauts-de-France est clôturé depuis le 27 avril. En attendant de découvrir le programme des événements qui se dérouleront du 7 au 17 octobre 2022 dans de nombreuses communes des Hauts-de-France, nous vous dévoilons qui est l’ambassadeur régional !

Chaque année, un chercheur est le porte-parole de la Fête de la science en région Hauts-de-France auprès du public et des médias. Cette année, c’est Ludovic Lesven, enseignant-chercheur à l'Université de Lille (au sein du LASIRe, unité mixte de recherche CNRS/ULille) qui portera les valeurs de la Fête de la science.

Ludovic Lesven est Maître de conférences en chimie de l'environnement au Laboratoire de Spectroscopie pour les Interactions, la Réactivité et l'Environnement (LASIRe).

Il étudie le comportement (sources, suivis, impacts et toxicités) des éléments métalliques en très petite quantité et des espèces contenant du soufre dans les environnements aquatiques (océan, lacs, rivières et eaux souterraines) et à l’interface entre l’eau et les sédiments. Il développe pour cela des outils de suivi, in situ, de ces contaminants. Fin 2021, il participe à une expédition scientifique de 3 mois dans les Iles subantarctiques des Kerguelen afin d’étudier les changements environnementaux récents qui affectent ces terres australes.

« Dans une société où les informations de toutes sortes, circulent à grande vitesse et où il est devenu quasi impossible de tout vérifier (prolifération des fakes news, des croyances, des préjugés), c’est bien en étant au cœur de ce système de circulation et de transmission que le scientifique peut espérer changer la donne.

La Fête de la science fait partie de ces évènements où tous les citoyens, avides de curiosité et quel que soit leur âge, peuvent venir découvrir en toute simplicité et souvent de manière ludique de nouvelles découvertes ou se réapproprier une culture scientifique plus commune.

La médiation scientifique, sous toutes ses formes, est une agréable occasion de partager ma recherche en science de l’environnement de milles façons et surtout de ne pas la réserver uniquement aux spécialistes du domaine ! Je pense qu’il est de mon devoir d’enseignant-chercheur de contribuer à partager, en toute modestie, les outils et les connaissances indispensables pour comprendre les défis scientifiques et environnementaux auxquels les citoyens d’aujourd’hui et de demain devront prendre part ! »

Publié le 11 mai 2022

FDS_LLesven.jpg