GTobs3.jpg

GTobs4.JPG

Nouveau projet d’étude : la CSTI dans les intercommunalités

La 2nde réunion du groupe de travail sur les projets d’observation menés par Ombelliscience sur la CSTI en Hauts-de-France s’est tenue le 11 février en visio, en présence de 9 participants de 9 structures.

Ce groupe de travail est un groupe de réflexion et d’échanges a visée consultative, sur les productions liées à la mission d’observation territoriale de la CSTI.

La 1ère réunion de septembre avait permis de retenir un sujet d’étude à lancer en 2021 : la CSTI dans les intercommunalités.

Objectifs de l’enquête :

  • étudier des initiatives de CSTI menées par les intercommunalités
  • identifier les leviers d’action, c’est-à-dire les moyens mis en œuvre par les EPCI pour faire vivre la CSTI sur leur territoire
  • valoriser des exemples d’actions pour donner des pistes aux autres intercommunalités

La réunion du 11 février a permis d’affiner les objectifs et la méthodologie de l’enquête.
Les participants ont pu faire part de leurs suggestions et interrogations concernant le cadrage de l’enquête, et partager leurs réflexions et hypothèses concernant les questions de départ.

Une approche qualitative sera menée pour cette enquête qui concernera des territoires intercommunaux des Hauts-de-France impliqués dans des actions de CSTI. Des actions qui peuvent prendre diverses formes (équipement, événement, outils, mission CSTI intégrée dans les services…) et être soutenues ou portées par les EPCI de différentes manières (financement, gestion, coordination).

À l’occasion de la réunion du groupe de travail, un échange a pu se faire autour des territoires porteurs, mais aussi ceux qui sont en cours de construction et consolidation d’une offre de CSTI. À partir d’une pré-sélection, une dizaine de territoires seront retenus. L’observation permettra de décrire de manière fine la façon dont ils soutiennent et/ou portent des actions de CSTI et dans quels enjeux politiques de territoire ces actions s’inscrivent.
Il s’agira aussi d’analyser quels leviers ont été actionnés pour mener à bien ces projets et quels freins ont été rencontrés.
Le compte rendu de ces expériences visera à donner des exemples concrets et des idées aux agents et élus intercommunaux qui souhaitent développer de la CSTI sur leurs territoires, ainsi qu’à toutes le structures et professionnels de CSTI sur les interactions possibles avec les EPCI.

Le groupe reste en contact, à distance, durant la phase de préfiguration et démarrage de la collecte de données, et se réunira à l’issue de celle-ci afin de débattre des premiers résultats et formats de restitution.

Calendrier prévisionnel :

Fin mars 2021 – début de la collecte de données
Juin 2021 : fin de la collecte
Été 2021 : prochaine réunion du groupe de travail
À partir de septembre 2021 : publication des résultats


Membres du groupe de travail observation : Université de Lille, DRAC, Planète Sciences Hauts-de-France, Le Mouvement Associatif Hauts-de-France, Ecomusée de l'Avesnois, Ombelliscience (animation et soutien technique), CAPSO, Forum départemental des sciences, HDFID, INRAE, Cité des bateliers, Conseil départemental de l’Oise

Publié le 16 février 2021

stage_omb.jpg

univlille_creditSeverineAlvain.jpg

IMG_2951IMTD_creditOmbelliscience.JPG

Offre de stage Ombelliscience : assistant·e de projet coordination régionale Fête de la Science

Ombelliscience recherche un·e stagiaire pour assister les deux chargés de mission oeuvrant à la coordination régionale de la 30e Fête de la science en Hauts-de-France.

Stage à temps complet à pourvoir à partir du mois d’avril 2021, pour une durée de 3 mois.

Missions du stage

Sous la responsabilité du coordinateur de l’événement et de la chargée de communication et des médias, le ou la stagiaire aura en charge de :
- Assister les deux chargés de mission dans leurs relations avec les acteurs de la Fête de la Science (par mail, par téléphone et lors de rencontres ponctuelles) ;
- Aider au traitement des données issues des dossiers de candidature des porteurs de projets souhaitant intégrer la programmation de la Fête de la science en Hauts-de-France ;
- Contribuer à vérifier les informations inscrites par les porteurs de projets sur la plateforme Web nationale de la Fête de la science ;
- Assister le coordinateur dans la préparation des éléments pour les réunions du comité de pilotage régional ;
- Assister la chargée de communication et des médias dans des prises de contacts externes (services de collectivités, bibliothèques, associations…) ;
- Participer aux réunions de travail internes ;
- Participer occasionnellement aux autres activités de l’association.

Profil recherché

Bac+4 minimum.
Autonomie, rigueur, sens de l’organisation et de l’initiative, bonnes qualités relationnelles et rédactionnelles, maîtrise des outils informatique (Microsoft Office : Word ; Excel ; Powerpoint…)

Conditions

Stage encadré par une convention avec l’établissement de formation / d’enseignement supérieur.
Stage à temps complet à partir du mois d’avril 2021, d’une durée de 3 mois.
Accueil du stagiaire dans les locaux de l’association à Amiens ou en télétravail, dans le respect des consignes sanitaire en vigueur.
Gratification de stage : taux horaire de 3,90 € par heure de stage. (Loi 2014-788 du 10 juillet 2014 – Art. L124-6 du Code de l’Education)

Lettre de motivation et CV à adresser avant le 28 février 2021 par mail à brazier@ombelliscience.fr

Annonce détaillée en format PDF

Photos milieu (c) Séverine Alvain, bas (c) Ombelliscience

Publié le 15 février 2021

lpr_loi_1356258.54.png

Intégration de la CSTI dans la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR)

En février 2019, le Premier ministre et la ministre de la recherche, de l’enseignement supérieur et de l’innovation ont mis en place un processus de travail et de concertation afin de préparer un projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR).

Dans le cadre de ce processus, Ombelliscience a contribué aux travaux de l’AMCSTI aboutissant à la formulation de 11 propositions, rendues publiques en mai 2019, afin d’intégrer les enjeux de la CSTI dans la loi.

Afin d’appuyer ces propositions, une tribune, signée par 130 structures et acteurs des cultures scientifique, technique et industrielle (CSTI) – dont Ombelliscience – a été publiée dans la presse (Ouest France - 12 février 2020). + d’infos sur la Tribune

En lien avec ces propositions de l’AMCSTI, voici ce qui est aujourd’hui inscrit dans la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) promulguée le 24 décembre 2020 et le rapport annexé (publication au Journal Officiel le 26 décembre 2020).


  • « Inscrire dans les référentiels l'engagement dans la culture scientifique, technologique et industrielle comme un critère de progression professionnelle pour les enseignants-chercheurs, afin de valoriser leur engagement dans la médiation des sciences pour le grand public. »

  • « Ouvrir de nouvelles capacités d'accueil, notamment dédiées à la médiation scientifique, au sein de l'Institut universitaire de France afin de participer à l'amélioration du dialogue entre la recherche scientifique et technologique et l'ensemble de la société. »

  • « Afin d'accompagner l'émergence d'une nouvelle génération de chercheurs et d'enseignants-chercheurs sensibilisés aux enjeux de la médiation scientifique et, plus largement, de toutes les formes de dialogue et de partenariat entre le monde académique et scientifique et la société civile, les écoles doctorales seront incitées à proposer des modules spécifiques de formation pour leurs doctorants afin de les accompagner dans la transmission et la diffusion de leur démarche scientifique et des résultats de leurs recherches. »

  • « Consacrer au moins 1 % du budget d'intervention de l'ANR au partage de la culture scientifique, via des appels à projets dédiés mais aussi en finançant un volet " recherche participative " ou un volet " culture scientifique " dans le cadre des projets de recherche " volontaires ", en partenariat avec les acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle, et en soutenant des programmes de médiation scientifique et des initiatives remarquables d'associations de la société civile participant à des projets de recherche financés par l'ANR. »

  • « Créer un concours "Mes recherches en 4 minutes" - sur le modèle de "Ma thèse en 180 secondes" - pour développer les présentations " grand public " des travaux de recherche. »

  • « Développer des opérations de proximité du type " un chercheur ou une chercheuse par classe " permettant de sensibiliser les jeunes scolaires aux enjeux et aux apports de la science, via des partenariats mobilisateurs entre les établissements de l'ESRI et l'éducation nationale ou encore l'enseignement agricole, avec une attention particulière aux écoles, collèges et lycées des zones rurales et périurbaines. »

  • « Permettre à tous les élèves, au cours de leur scolarité, de découvrir au moins un établissement dédié à la culture scientifique, technique et industrielle. »

+ d’infos sur le volet « Renforcer les relations entre les scientifiques et les citoyens » de la LPPR

Publié le 15 février 2021

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site