enquete1_.jpg

L'enquête sur la médiation scientifique et technique dans les structures de proximité en Hauts-de-France : fin de la collecte des données

Dans le cadre de sa mission d'observation territoriale, l’association Ombelliscience développe en 2019 une étude mobilisant les structures de proximité, afin d’éclairer la façon dont elles contribuent à diffuser et faire vivre la culture scientifique en Hauts-de-France.

Les objectifs de cette enquête :
Mieux connaître les contraintes, les opportunités et les motivations, pour développer l’action culturelle (expositions, ateliers, projections…) scientifique et technique dans ces structures, et pour valoriser les pratiques existantes.

Les points communs à l’ensemble des acteurs sollicités pour cette étude sont :
- leur territoire d’action situé en Hauts-de-France
- leur proximité avec les habitants, ces acteurs disposant au minimum d’un espace d’accueil du public et d’une personne responsable de cet accueil
- l’intérêt général de leur action sociale et/ou culturelle, et une appétence pour le partage des savoirs

7 grandes familles d’acteurs ont été identifiées :
- le réseau des acteurs de la lecture publique
- les structures sociales généralistes (centres sociaux et socio-culturels)
- les espaces de fabrication numérique (fablabs…)
- les structures jeunesse (animation, information…)
- les structures d’insertion professionnelle
- les structures de diffusion culturelle (théâtres, cinémas…)
- les structures d’éducation environnementale

Ombelliscience a lancé l’enquête à partir de la mi-mars et la collecte des données a été finalisée début juillet pour une publication et une diffusion des résultats à l’automne 2019.

Depuis son lancement, un questionnaire en ligne a été diffusé auprès de 1600 structures de proximité des Hauts-de-France.
La diffusion se fait avec l’appui de nombreux partenaires(1). Un partenariat d’étude a été conclu avec la Machinerie(2).

Au total, 258 structures de tous les champs interrogés, réparties sur les 5 départements des Hauts-de-France, ont répondu au questionnaire en ligne, soit un taux de réponse global à un peu plus de 16%. Les bibliothèques représentent la plus grande part des répondants (54%), suivi des centres sociaux et socio-culturels (19%). Au regard du nombre de structures interrogées par type d’acteurs, ce sont les espaces de fabrication numérique (fablab, makerspace…) chez qui on observe le meilleur taux de réponse.

En complément de ce questionnaire, une dizaine d’entretiens qualitatifs ont été menés, permettant de développer davantage les thématiques abordées dans le questionnaire.

Les données vont désormais être travaillées, analysées, et un rapport d’observation sera produit à l’horizon de l’automne 2019, dans lequel figureront des recommandations afin d’améliorer le partage des sciences et techniques par le biais des structures relais de proximité.


Voir l’enquête réalisée en 2017 sur les ressources et compétences de la CSTI en Hauts-de-France.


(1) Les partenaires qui contribuent à la diffusion de l’enquête auprès des acteurs de leurs réseaux : les bibliothèques/médiathèques départementales de prêt de l’Aisne, du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais, de la Somme, l’Agence régionale du Livre et de la Lecture des Hauts-de-France (AR2L), le pôle régional image-ACAP, la DRAC – service culture et ruralité, la Machinerie, la Fédération des Centres Sociaux des Pays Picards, la Fédération des foyers ruraux de la Somme, le Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’éducation Populaire (CRAJEP) des Hauts-de-France, le Centre régional d’Information Jeunesse (CRIJ) Hauts-de-France.

(2) La Machinerie mène en parallèle un état des lieux sur les espaces de fabrication numérique en Hauts-de-France. Ce partenariat permet une cohérence et une mutualisation des moyens de collecte de données auprès de ces acteurs.

Publié le 15 juillet 2019

participarc2.png

MNHN-Museum-national-d-Histoire-naturelle-200x300.jpg

Colloque « Recherche culturelle et Sciences participatives » le 11 juillet à Paris

Le réseau ParticipArc, coordonné par le Muséum national d’Histoire naturelle, vous invite le 11 juillet à Paris à la présentation et à la mise en discussion des résultats de l’ « Atelier Recherche culturelle et Sciences participatives ».
Le réseau est né en janvier 2018 suite à l’appel à Manifestation d’intérêt 2017 du Ministère de la Culture et réunit plus de 30 partenaires du monde de la culture et de la recherche.

Dans les recherches du champ culturel, archéologie, linguistique, architecture et urbanisme, musique, médias, création et patrimoine matériel et immatériel, la participation des acteurs de la société civile est foisonnante. Les formes de participation y sont extrêmement diversifiées. De nombreuses questions d’ordre scientifique, mais aussi éthique, juridique, économique, ainsi que technique et institutionnel se posent.

Quelles sont les spécificités de ces recherches en culture ? Comment se construisent-elles entre les chercheurs et la société civile et de quoi est faite leur relation ?
Quels sont les défis pour les chercheurs, les institutions et les politiques publiques ? Ces recherches produisent-elles un lien renouvelé à la culture ?

L’Atelier a permis de co-construire une dynamique de réseau et mettra en perspective les enjeux de la mutualisation des pratiques participatives dans la recherche culturelle et le développement de nouvelles synergies.
À travers ce colloque, les travaux du réseau Particip-Arc se proposent de compléter le rapport Les sciences participatives en France de 2016 centré sur les sciences participatives dans les domaines scientifiques et technologiques.

Programme et inscription gratuite et obligatoire avant le 4 juillet 2019.
Plus d'infos sur l'événement


Informations pratiques :
- Date : jeudi 11 juillet 2019
- Lieu : Grand amphithéâtre Verniquet du Muséum national d’Histoire naturelle - 57 Rue Cuvier - 75005 Paris
- Horaires : 9h-17h
- Renseignements : anna.echassoux@mnhn.fr

Publié le 19 juin 2019

aap.jpg

DES INFOS ET RESSOURCES POUR FINANCER VOS PROJETS

Vous êtes porteurs de projets de CSTI et recherchez des financements pour les mettre en œuvre ? Voici une petite sélection d’appels à projets pour vous aiguiller dans vos recherches :

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : Soutien à l’informatisation des collections naturalistes des musées

  • Objet : Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation peut apporter aux musées en région un soutien pour l’informatisation et la numérisation de leurs collections. Cette action s’inscrit dans un mouvement de structuration nationale des données naturalistes. L’ambition est que ces collections rejoignent des réseaux nationaux, européens et internationaux.

  • Structures éligibles : musées. Une compatibilité avec l’infrastructure nationale « Réseau des Collections Naturalistes (RECOLNAT) est-elle recherchée.

  • Date limite de réponse : 9 septembre 2019

Plus d’informations

La Fondation Lemarchand soutient des projets favorisant le respect, la préservation et l’utilisation durable de la nature

  • Objet : l’un de ses axes s’intitule « une nature pour éduquer et sensibiliser l'homme ». A ce titre, la Fondation soutient des projets de sensibilisation et d’éducation au respect du patrimoine naturel commun afin d’encourager un changement des comportements individuels et collectifs. Actions sur les modes de vie, l’alimentation, la santé, la gestion des déchets et d’un avenir durable pour les générations futures.

  • Structures éligibles : organisations à but non-lucratif: seule une association ou une SCIC peut présenter un projet. Le soutien accordé concerne aussi bien les frais de fonctionnement que d’investissement.

-Date limite de réponse : dépôt possible toute l’année

Plus d’informations

et toujours

MESHS, Conseil Régional HDF, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : « Appel à projets "médiation scientifique" 2019-2020 » - réservés aux laboratoires affiliés à la MESHS

  • Objet : Soutenir les enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs de recherche dans la valorisation de leurs travaux de recherche auprès des publics les plus larges. Il financera la création de supports, de dispositifs, d’outils ou de manifestations ayant vocation à rendre accessible un sujet de recherche en SHS à un public non spécialiste (ex : ateliers, bande dessinée, court-métrage, exposition, kit pédagogique, livre enrichi, reportage photos, serious game, web documentaire, etc.).

  • Structures éligibles : Cet appel à projets est ouvert aux membres permanents en activité de l’un des laboratoires affiliés à la MESHS, en poste dans l’un des établissements tutelles de la MESHS.

  • Date limite de réponse : 23 juin 2019

Plus d’informations

Fondation de France : « Grandir en cultures, le nouvel appel à projets, Donner aux enfants les moyens d’agir »

  • Objet : Soutenir des projets culturels destinés aux jeunes âgés de 2 à 18 ans qui sensibiliseront aux problématiques sociétales contemporaines pour les préparer aux responsabilités propres à l’âge adulte. Les projets pourront explorer au choix les arts, l’artisanat d’art, les sciences de la nature ou les sciences humaines, ou croiser ces univers. En effet, les arts et l’artisanat d’art éveillent les enfants aux dimensions sensibles et esthétiques.  Ces projets devront permettre de : développer l’imaginaire et la créativité des jeunes, favoriser l’appropriation des savoirs, des techniques et des méthodes de collaboration, s’exercer à penser et débattre ; accroître leur capacité à agir.

  • Structures éligibles : Les associations, les équipements publics ou privés, éducatifs, culturels, scientifiques et de la petite enfance, implantés en France métropolitaine et ultra-marine. 

  • Date limite de réponse : 24 juillet 2019

Plus d’informations :
Appel à projet de la Fondation de France
Pour connaître l'ensemble des modalités de candidature et déposer un dossier, rendez-vous sur le site internet de la Fondation de France, rubrique Trouver un financement

Fondation SNCF : « Apprendre pour grandir »

  • Objet : Agir en faveur des jeunes en situation de fragilité et développer leurs compétences afin qu’ils prennent leur place dans la société. L’appel à projets concerne la maîtrise des compétences de base et la sensibilisation aux sciences et techniques et, pour les 11-18 ans, la lutte contre l’illettrisme numérique.

  • Structures éligibles : Association à but non lucratif (loi 1901) ou structure d’intérêt général ayant au moins 2 ans d’existence.

  • Date limite de réponse : Appel à projet permanent avec 2 sessions organisées chaque année : fin juin/ début juillet pour les dossiers déposés avant le 31 mai, fin novembre/ début décembre pour les dossiers déposés avant le 31 octobre.

Plus d’informations


Autres sources d’information

Publié le 19 juin 2019

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site