journeeeducpopCSTI.jpg

contraintesduhasard.jpg

concordia.jpg

representations.jpg

sciencesbox2.jpg

cemea.jpg

Education populaire et culture scientifique : des envies communes et des projets à construire

Le Comité Régional des Associations d'Education Populaire (CRAJEP) Hauts-de-France et Ombelliscience ont organisé une journée d'échange de pratiques entre acteurs de l'éducation populaire et acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) le lundi 15 novembre à Cité Nature, Arras.

Les 64 participants ont pu échanger toute la journée, explorer les ressources et les pratiques de chacun, tester des méthodes pédagogiques et les faire résonner.

Cette journée s’adressait à toute personne issue de l’éducation populaire ou de la CSTI et partageant les sciences et techniques ou désireuse de le faire : étaient présents 15 professionnels de l’éducation populaire, 46 de la culture scientifique et technique, 2 de l’Éducation nationale et 1 bibliothécaire.

Après avoir échangé sur leurs représentations de la culture scientifique d’un côté et de l’éducation populaire de l’autre, les participants ont suivi 2 ateliers de médiation parmi les 3 proposés :

Sciences Box, animé par Cité Nature : il s’agissait de réaliser 13 défis placés à l’intérieur de « boites », à mi-chemin entre exposition scientifique interactive et escape game.
Défi Planeur, animé par les CEMEA : les participants devaient concevoir des planeurs à partir de matériaux simples mis à disposition. Une manière de tester la méthode expérimentale par « essai-erreur » : suite à un premier vol-test, des modifications pouvaient être apportées pour améliorer le vol.
Médiation, le hasard des contraintes, animé par Ombelliscience : ici les participants étaient invités à imaginer une médiation à partir d'un sujet imposé – le vêtement -, d’un lieu et d’un public tirés au hasard.

Ces 3 propositions s’appuyaient sur des méthodes, outils et ressources différentes. Elles donnaient aussi à voir comment les sciences sont animées par les acteurs de l’éducation populaire (atelier des CEMEA) ou de la culture scientifique (atelier de Cité Nature).

L’après-midi a repris sur un débat mouvant, méthode d’animation issue de l’éducation populaire :
les participants ont dû se placer dans l’espace afin de se positionner "pour" ou "contre" les affirmations proposées (exemple : "les réseaux sociaux isolent de plus en plus les jeunes"). Les différents groupes ont ensuite développé leurs arguments et ont ainsi pu débattre.

Le forum pour favoriser l'échange de pratiques entre professionnels a ensuite commencé : 14 ateliers de 30 minutes se sont succédés afin de faire découvrir divers outils en lien avec le partage des connaissances.

Cette rencontre professionnelle a montré les points communs existants entre la CSTI et l’éducation populaire et leur volonté commune de « donner l’envie de connaître, le plaisir de comprendre et le pouvoir d’agir ».
Elle a aussi révélé des divergences sur les manières de faire vivre les savoirs et sur les finalités accordées à cette activité. Divergences sur lesquelles les discussions seront à poursuivre.

Le dernier moment de cette journée a mis en lumière la motivation des participants à poursuivre ce dialogue et à reproduire ce type de rencontre. D’autres pistes ont été évoquées pour que cette journée débouche sur d’autres initiatives. Un bilan plus détaillé et une annonce des suites seront communiqués ultérieurement.

Revoir le programme

Publié le 18 novembre 2021

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site