conference.png

itv.JPG

entree.JPG

10 juillet 2017

Le 23 mai dernier, Ombelliscience fêtait ses 20 ans à la Comédie de Picardie, à Amiens.
À cette occasion, l'association a invité Daniel Lincot, spécialiste du photovoltaïque, qui a présenté une conférence sur le sujet :

Quelle place pour l'énergie solaire dans la transition énergétique des 20 prochaines années ?

En amont de la conférence, M. Lincot nous a expliqué en quelques minutes des notions importantes concernant l’énergie solaire, son histoire, son fonctionnement et ses enjeux.
Voir la vidéo de l’interview

Plus de 120 personnes étaient présentes lors de la conférence, femmes et hommes ayant collaboré avec l’association Ombelliscience, partenaires… pour partager un moment d’échange de connaissances et de convivialité.

Après les discours d’introduction de Paul Personne - Président d’Ombelliscience - de Liliane Vézier - vice-présidente et tous deux membres fondateurs de l’association - et d’Agnès Delahaye - chercheuse au laboratoire de réactivité et de chimie des solides de l’UPJV, ancienne DRRT et ancienne directrice de la recherche de la Région Picardie -, Frédéric Sauvage, chercheur au laboratoire LRCS, a présenté Daniel Lincot, directeur de recherche spécialiste de l’énergie solaire.

Dans cette conférence, M. Lincot a dressé un large panorama de l’histoire, du fonctionnement, des applications actuelles et des projets de recherches et utilisations futures du photovoltaïque.
Un ensemble d’éléments qui nous donnent à voir ce que cette énergie pourrait devenir dans 20 ans.

Il est ainsi revenu sur l’histoire du photovoltaïque, de ses origines en passant par ses différentes phases d’évolution pour présenter ensuite un état des lieux et expliquer le fonctionnement même de cette technologie.

À travers l’explication de la notion de rendement des panneaux photovoltaïques et en s’appuyant sur des exemples concrets d’utilisation dans la société (fermes solaires, innovations telles que routes et avions solaires…), le public a pu ainsi découvrir les évolutions qui surviendront dans 20 ans. Quelle sera la part de l’énergie solaire ? Quels sont les freins et les atouts de son utilisation ?... Autant de questions auxquelles le conférencier a pu répondre.

Histoire, fonctionnement et enjeux… Daniel Lincot nous a offert une vision des possibles dans le domaine de l’énergie solaire, qui s’inscrit totalement dans les pas de la transition énergétique.
Vous n’avez pas pu vous rendre à la conférence ?
Voir la vidéo

Daniel Lincot, Directeur de l'Institut de Recherche et de Développement sur l'Energie Photovoltaïque (IRDEP), Unité mixte de recherche CNRS-EDF-Chimie Paris Tech et Directeur de l'Institut Photovoltaïque d'Ile de France (IPVF).

DSC00780.JPG

DSC01641.JPG

29 juin 2017

Le vendredi 30 juin (10h-12h) des partenaires du programme PicardieScience (programme des investissements d’avenir) se réunissent au sein des locaux d’Ombelliscience afin d’échanger sur l’avancée des actions menées dans le cadre du programme et sur les questions de l’évaluation de leur(s) action(s).

Les actions se poursuivent mais quels sont les résultats en terme d’impacts sur le territoire ?
Quelle méthode, quels outils utiliser pour mesurer les effets des projets mis en place ?

Après un rappel général concernant la méthodologie d’évaluation, chaque partenaire :

-fera un point sur l’avancée de ses actions,

-présentera les outils d’évaluation qu’il utilise,

-fournira une analyse de la méthodologie mise en place et des ajustements prévus.

Enfin, la journée de Concertation régionale filière CSTI qui s’est déroulée le lundi 19 juin sera également abordée.

V__33A9.jpg

V__3DD4.jpg

V__BA0A.jpg

23 juin 2017

Réunis le lundi 19 juin à l’Université de Lille 1 par le Vice-Président de la Région Hauts-de-France en charge de la Culture, M. François Decoster, les acteurs de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI) ont assisté à la présentation de la démarche de concertation pour leur filière et ont été invités à prendre la parole à propos de la mise en œuvre de la politique culturelle régionale et plus particulièrement aux ambitions en matière de CSTI.

Le Vice-président a annoncé la mise en place d’un schéma régional de la CSTI d’ici janvier 2018. Ce schéma s’articulera avec la stratégie nationale de CSTI présentée au Palais de la Découverte le 9 mars 2017. Les travaux seront co-pilotés par la Région et l’Agence régionale de CSTI Ombelliscience.

De nombreux acteurs du patrimoine industriel étaient présents (membres de PROSCITEC) ainsi que des universitaires, des centres de science (Le Forum départemental des Sciences, Cité Nature...) et des acteurs de l’éducation populaire (Planète Sciences…). Des questions ont été posées sur les articulations avec la politique régionale de la recherche et celle du tourisme, sur les relations avec les industriels, sur les approches territoriales par « bassins d’éducation », sur l’avenir du programme des investissements d’avenir « TREADS », sur le souhait des acteurs de travailler avec la Région dans des cadres conventionnels pluriannuels d’objectifs sécurisant leurs financements.

François Leulier, sera le référent au sein des services de la Région et l’animateur de cette concertation avec les acteurs de la CSTI : francois.leulier@hautsdefrance.fr

1- Les enjeux et objectifs généraux de la concertation CSTI

-Accompagner la structuration et le développement des différents secteurs.

-Réaliser conjointement un état des lieux et diagnostic des besoins et actions à mettre en œuvre et identifier les enjeux innovants et pertinents pour chacun des secteurs.

-Proposer et co-construire une politique régionale en cohérence avec les enjeux du secteur et les autres partenaires publics.

-Suivre, évaluer et adapter les politiques mises en œuvre dans un dialogue partagé et adapté.

2- Les principes de la concertation CSTI

-Engager une dynamique d’échanges transversaux entre les acteurs eux-mêmes et les partenaires publics.

-Inscrire cette démarche de concertation dans la durée.

-Organiser une concertation la plus large et représentative possible (y compris en dehors du secteur lui-même) afin de répondre aux enjeux du secteur (création, diffusion, innovation, éducation et formation).

3- Les spécificités de la filière CSTI

-Une filière multi-thématiques entrant pleinement dans le champ culturel tout en dialoguant avec les acteurs de la recherche scientifique, de l’innovation, de l’éducation, du patrimoine (du tourisme ?).

-La CSTI forte d’une histoire nationale et locale. Habitée par une diversité d’acteurs territoriaux.

-La CSTI comme levier de développement territorial : enjeux économiques et de citoyenneté.

4- Une ambition régionale pour la CSTI en lien avec des enjeux économiques et de citoyenneté

-Objectif d’une filière coordonnée et structurée s’appuyant sur des mécanismes d’interdépendance entre acteurs.

-Mise en œuvre d’actions à forte valeur ajoutée sur les territoires.

-La Région soucieuse d’une place trouvée pour chacun des acteurs dans cet écosystème global.

5- Proposition pour une construction partagée d’une politique régionale de CSTI

-Co-pilotage Région - Agence régionale CSTI Ombelliscience.

-3 phases : Etat des lieux / Ambitions partagées / Préfiguration d’un schéma régional de la CSTI (précisant notamment les rôles de chacun).

-Constitution de 3 groupes de travail : PRODUCTION / DIFFUSION / COORDINATION.

-Objectif d’une fin des travaux avant janvier 2018.

Photos © Ombelliscience

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site