20180612_154935.jpg

20180612_154948.jpg

Addiction et plaisir : quelle est la frontière ?

Jusqu'au 4 juillet, retrouvez l'exposition Addictions, plaisirs amers à la Cité des Métiers / Maison de l'Emploi et de la Formation (M.E.F) du Pays du Grand Beauvaisis, à Grandvilliers.

Etre addict, qu'est-ce-que ça veut dire ? Alcool, tabac, drogues dures, jeux virtuels, jeux d'argent, sport, téléphone, écrans... Entre consommation de produits et comportements excessifs, l'addiction peut se retrouver dans de multiples sphères de notre quotidien.

Quelles sont les causes et les conséquences des addictions ? Quels systèmes existent aujourd'hui pour en sortir ? À travers cette exposition en 10 panneaux, vous comprendrez ce que signifie concrètement la notion d'addiction et découvrirez ses différentes natures, ses causes et ses conséquences. Une exposition qui s'inscrit dans le champ de la prévention des risques.

Informations pratiques - Dates : Jusqu'au 4 juillet 2018 - Horaires : tous les jours du lundi 13h30 à 17h30 et mardi mercredi jeudi de 8h30 à 12h- 13h30 à 17h30 et le vendredi jusqu’à 16h00 - Lieu : Cité des métiers de Grandvilliers - 11 avenue Saget 60210 Grandvilliers

Photos © Cité des métiers / Maison de l'Emploi et de la Formation du Grand Beauvaisis

Publié le 16 juin 2018

xl_EED_CHM.png

IMG_20180602_143521_small.jpg

00185.MTS.00_01_44_22.Image_fixe001.00_00_05_00.Image_fixe006.png

sylvainLabbe.png

Dans le Bassin minier, discussions et débat sur l'énergie dans nos modes de vie

Le samedi 2 juin après-midi, Ombelliscience et le Centre Historique Minier ont organisé une rencontre ouverte au public afin d'échanger et débattre sur la thématique de l'énergie. Cet événement, labellisé par la Commission nationale du débat public, constitue une contribution en région Hauts-de-France au débat sur la politique énergétique de la France métropolitaine (en vue de la révision de la PPE).

Après une introduction pour présenter Ombelliscience et le Centre Historique Minier, Isabelle Jarry et Moveda Abbed sont intervenues en tant que représentantes de la Commission du débat public pour rappeler le contexte dans lequel s’inscrivait l’événement et le but de cette manifestation.

Se sont ensuivies deux tables rondes animées par Nina Schretr, journaliste scientifique étudiant à l'École Supérieure de Journalisme de Lille. Ces tables rondes ont mobilisé 7 intervenants : Éric Vidalenc (Ademe Hauts-de-France), Philippe Charlez, Barbara Nicoloso (Virage Énergie), et Bertrand Cassoret (Université d'Artois) pour la première table ronde et Karine Orlik (INHARI), Sylvain Labbé (Bouygues Bâtiment) et Alexandre Pauvert (cd2e) pour la seconde.

La première table ronde, intitulée "L'énergie dans nos modes de vie : sommes-nous prêts pour la transition ?" proposait de réfléchir au sens que l'on donne au concept de "transition énergétique" et d'évoquer les leviers d'action potentiels. Les intervenants ont tour à tour apporté leur vision, en partageant certains constats de base et éléments de réflexion, comme le rôle de l'énergie dans nos modes de vie, l'évolution de la consommation d'énergie dans le monde, la part des différentes énergies et les perspectives de transition.

Lors de cette première table ronde, plusieurs personnes se sont exprimées au sein de l’assistance à la suite des présentations des intervenants. Durant ces échanges très vivants, il a surtout été question de consommation d’énergie et de sobriété. Un consensus semble s’être formé au sein des personnes présentes sur la nécessité de consommer moins d’énergie, quitte à faire quelques concessions.

La seconde table ronde, intitulée "L'habitat dans la transition énergétique", proposait une discussion sur le secteur de l'habitat et du bâtiment. En effet, le résidentiel-tertiaire représente une part importante de la consommation d'énergie nationale (chauffage, eau chaude, appareils électriques...) Les intervenants ont présenté les dispositifs d'aide et d'accompagnement des particuliers souhaitant réduire leur consommation, les rénovations en cours des bâtiments du Bassin minier, ainsi que la technologie du chauffage solaire.

Lors de cette seconde table ronde, les participants ont évoqué les problématiques associées à la rénovation des habitations, avec un regard local vis-à-vis des quartiers situés dans le Bassin minier. Plusieurs éléments ont été mis en avant, comme le coût que représentent les frais de rénovation à avancer pour les ménages modestes, ainsi que les contraintes réglementaires, voire les obstacles juridiques associés à la rénovation et à l'intégration d'installations solaires. Les incitations fiscales évoluant régulièrement sur ce sujet, le manque de visibilité à moyen-terme dissuade certaines personnes d'entreprendre des travaux. Des locataires ont témoigné sur leur incapacité à agir en l'absence d'initiative de la part du propriétaire.

Ombelliscience se félicite de la réussite de cet événement et remercie tous les participants pour leur contribution à la discussion, le Centre Historique Minier pour son accueil, les intervenants d'avoir accepté notre invitation et Nina Schretr pour l'animation des tables rondes.

Le compte-rendu de la Commission est disponible sur le site web du débat public.

#energieendebat

Publié le 10 juin 2018

mis2-vulgarisation-transmisson-savoirs_web.jpg

M2R1.jpg

M2R_Conter sa Recherche_3.JPG

M2R2.jpg

M2r_SBD_planche1_Liu - Copie.JPG

M2R_SBD1_29 mars.JPG

M2R_Sciences_BD3_scenario_2803.JPG

La Science, la société et moi !? Des jeunes scientifiques racontent leur engagement dans la recherche, mercredi 20 juin à la Machinerie, Amiens

Vous avez envie de rencontrer et d’échanger avec des jeunes qui s’engagent pour la recherche scientifique ? Dans le cadre du programme de formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit », quatre jeunes scientifiques viennent à votre rencontre pour vous expliquer leur sujet de recherche le mercredi 20 juin de 18h30 à 20h à la Machinerie à Amiens. Leur challenge ? Vous expliquer en 10 minutes, en français et en termes simples, leur sujet de recherche et les enjeux de société qui y sont associés.

Entrée libre – Inscription obligatoire sur HelloAsso Ombelliscience

Droit, santé, écologie, géologie industrie… Pedro, Sophie, Maryne et Pooya, 4 jeunes chercheurs issus de laboratoires de l’UPJV, investissent la Machinerie pour vous entraîner dans leur univers à travers des présentations, des discussions insolites et étonnantes autour de divers domaines et enjeux scientifiques. L’occasion pour vous de découvrir autrement la recherche qui se fait au quotidien.

En parallèle, des planches de bandes dessinées réalisées par les doctorants dans le cadre des sessions « Science en BD » et illustrant leur sujet de recherche seront exposées à la Machinerie.


Programme

> « Big Brother is watching you » : la traque des données personnelles au service de la lutte antiterroriste

par Sophie, chercheuse en droit au laboratoire CURAPP-ESS - UMR 7319 - CNRS-UPJV

À l’ère du numérique, du Big Data, des objets connectés et des réseaux sociaux, une collecte des données de plus en plus intrusive est effectuée par les géants du web permettant d’en savoir toujours plus sur les habitudes de leurs utilisateurs. Ces données personnelles ont un rôle s’agissant de la lutte contre le terrorisme. Cette alliance des nouvelles technologies et des États au service de la sécurité oblige à repenser le droit international :

Comment mettre tous les États d’accord ? Quel pouvoir est confié aux entreprises ? Qu’en est-il de l’équilibre sécurité/liberté ? Comment harmoniser par exemple des droits très permissifs et d’autres beaucoup plus protecteurs sur la notion de données personnelles (collecte, vente…) et par conséquent, de protection de la vie privée?

Sophie cherche à comprendre de quelle façon il serait possible d’harmoniser le droit international et le droit européen concernant les données personnelles dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

> Contraction des muscles : une affaire d’équilibre

par Maryne, chercheuse en biologie santé au laboratoire APERE-UPJV

Les muscles fonctionnent par paire, de manière complémentaire et permettent la réalisation de mouvements. Cependant, pour que les mouvements soient efficaces et pour maintenir les articulations stables, la contraction musculaire doit être équilibrée : c’est la balance musculaire. Comment mesure-t-on cette balance musculaire ?

Maryne cherche à développer une méthode pour évaluer la balance musculaire au cours de mouvements de l’épaule, du tronc, du genou et de la cheville. Cette méthode sera utilisée d’une part, chez des sportifs de haut niveau, afin de réaliser de meilleures performances et d’éviter les blessures ; et d’autre part, chez des patients ayant subi une opération chirurgicale, afin de mieux les soigner et pour faire en sorte qu’ils aient moins mal.

> Le mystère de la propagation des tiques en Europe

par Pedro, chercheur en écologie, au laboratoire EDYSAN - FRE 3498 - CNRS - UPJV

L’étude des relations généalogiques des espèces de tiques (vecteur de la maladie de lyme, maladie infectieuse qui touche l’être humain et de nombreux animaux) permet, au moyen de modèles informatiques, de comprendre leur future répartition dans les forêts européennes en fonction du réchauffement climatique. Quels facteurs influencent la migration et donc celles d’autres espèces ?

En analysant la migration des tiques, les recherches de Pedro permettent de mieux comprendre les migrations des autres espèces aussi bien animales que végétales par rapport au réchauffement climatique. Le phénomène de migration a lieu à cause du changement climatique et a des conséquences concernant la propagation de maladies et l’adaptation des espèces au sein de nouvelles zones géographiques. Ces recherches sont ainsi profondément liées à des enjeux environnementaux et sociétaux.

> Visqueux, élastiques : ça chauffe au pays des fluides

par Pooya, chercheur en mécanique des fluides au LTI-UPJV

Si depuis les années 70, les mouvements des bulles de cire chauffée des lampes à lave nous fascinent, aujourd’hui la recherche s’en inspire. Comment se comportent les fluides à la fois visqueux et élastiques quand on les chauffe ? Comment circulent-ils dans nos sous-sols ou nos machines ? Comment ces modèles pourraient s’appliquer dans les domaines de l’industrie de la plasturgie (plastiques fondus), de l’impression 3d ou l’extraction du pétrole ?

Ces recherches pourraient permettre de comprendre certaines utilisations de fluides qui pourraient ensuite servir au sein d’industries technologiques et industrielles. Il s’agirait par exemple de comprendre comment le pétrole se comporte dans le sous-sol pour ensuite mieux traiter l’extraction pétrolière.


Cette soirée est gratuite et ouvert à toutes et tous mais attention, le nombre de places est limité ! Entrée libre mais inscription obligatoire sur HelloAsso Ombelliscience.

.#M2R

-Horaires : Mercredi 20 juin 18h30-20h suivi d’un temps convivial -Lieu : La Machinerie - 56 rue du Vivier - 80000 Amiens -Contact : Nicolas Brazier – brazier@ombelliscience.fr

Télécharger l'affiche A3

Télécharger le flyer A5

Télécharger le communiqué de presse

Publié le 22 mai 2018

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site