Expo Promesses vegetales musee Hetomesnil.jpg

Les agro-ressources dévoilées au Musée de la Vie Agricole et Rurale de l'Oise, à Hetomesnil grâce à l’exposition Promesses végétales !

Jusqu’au 1er septembre 2018, le Musée de la Vie Agricole et Rurale de l'Oise située à Hetomesnil (60) propose au public de découvrir les principales cultures développées dans la région et l’utilisation de ces ressources agricoles à travers l’exposition Promesses végétales.

Blé, betterave, pomme de terre, colza et lin constituent les cinq grandes cultures présentes dans le territoire des Hauts-de-France. Mais que fait-on de ces ressources ?

Bien que la culture de la betterave sucrière reste au premier plan de l’industrie dans la région, il existe bien d’autres façons d’utiliser cette plante.

En effet, la betterave, et plus généralement, les agroressources, sont utilisées dans d’autres filières, souvent moins connues : cosmétiques, biocarburants, alimentation animale…

Une exposition qui vous fera entrer dans les univers de l’industrie, de la recherche et de l’agriculture.

Photo © Musée de la Vie Agricole et Rurale de l'Oise

Publié le 22 avril 2018

formationCSTI_Aisne1.jpg

formationCSTI_Aisne2.jpg

Comment faire de la médiation scientifique en bibliothèque ?

Le 12 avril dernier, à la bibliothèque départementale de l’Aisne (Soissons), 9 bibliothécaires ont participé à une formation conçue et animée par Ombelliscience, ayant pour objectif de concevoir et animer des ateliers scientifiques et techniques à partir d’un fonds bibliothécaire existant.

« Comment faire de la science par rapport à son fonds d’ouvrages ? »

Après une courte présentation de ce que signifie la « Culture scientifique, technique et industrielle » (CSTI), des acteurs scientifiques et de l'innovation présents sur le territoire et des actions qu’ils mettent en place, la journée s’est poursuivie par des échanges entre participants et formateur autour d’outils et ressources pour trouver des informations « fiables » afin d’animer des ateliers scientifiques qui s’appuient sur des livres :
Comment chercher l’information scientifique ? Dans quels périodiques ? Quels ouvrages de référence ? Quelles collections ? Et cela, en fonction de la thématique de travail.

La matinée s’est clôturée par des échanges concernant un panel d’actions possibles pour animer un fonds bibliothécaire : escape game, atelier d’écriture (sous forme d’articles ou de poèmes sur une thématique scientifique), ateliers « simples » (réalisation d’herbier, expérience à partir d’un livre…), visite, atelier typographie (Comment les premiers ouvrages étaient imprimés ? Comment créer une feuille de papier ou un atelier presse pour imprimer ?)…

Après une matinée essentiellement théorique, plusieurs ateliers se sont constitués l’après-midi afin d’imaginer et concevoir une séquence de médiation scientifique en tenant compte du contexte de travail et des pratiques professionnelles des bibliothécaires. Ces derniers avaient déjà une multitude d’idées de projets qu’ils souhaitaient réaliser au sein de leur structure mais ne connaissaient pas tous les outils, ressources et techniques pour les mettre en place. Ombelliscience a ainsi pu les accompagner dans la mise en œuvre de leurs projets.
Quelques exemples d’ateliers proposés lors de cette formation :

  • Travail sur le son avec intégration du spectacle Peace & Lobe ;
  • Atelier architecture en lien avec le numérique et l’impression 3D (À quoi sert une clé de voute ? Quelles sont les proportions ?...) puis visite dans la ville afin de faire le lien entre les notions scientifiques et techniques vues en amont et la découverte de l’agglomération sous l’angle architectural ;
  • Activités autour de la pomme de terre avec la réalisation d’un livre (histoire, culture, consommation, recettes…) ;
  • Atelier sur la thématique de l’erreur à travers le montage d’un cabinet de curiosités.

La formation s’est terminée sur des réflexions et analyses partagées autour des ateliers proposés.

Cette journée de formation a permis aux participants d’échanger autour de problématiques communes, de découvrir des méthodes de travail et de s’approprier des outils et ressources pour faire vivre son fonds d’ouvrages et animer ainsi des ateliers scientifiques dans le cadre de leur bibliothèque.

Structures participantes : bibliothèque départementale de l’Aisne (Soissons), bibliothèque d’Anisy-le-Château, bibliothèque de Tergnier, bibliothèque de Crépy-en-Valois et CDI de la cité scolaire-lycée de Chauny.

Publié le 21 avril 2018

xl_IMG_9719.JPG

faites2.JPG

faites3.JPG

faites4.JPG

Concours "Faites de la science" 2018 : collégiens et lycéens montrent ce dont ils sont capables

Le 18 avril à l'Université de Picardie Jules Verne, huit classes de collège et une classe de lycée professionnel ont participé à l'édition 2018 du concours régional "Faites de la science" organisé à l'UFR des Sciences.

Venus des trois départements de la Picardie, les élèves ont présenté leurs travaux à un jury dont Ombelliscience a fait partie. Les groupes ont expliqué le contexte de leur projet, leur démarche, leurs expériences et leurs résultats. Les membres du jury ont évalué le contenu de l'exposé, la qualité de la présentation, la capacité à répondre aux questions ainsi que l'implication des élèves.

Globalement, le jury a été assez impressionné du niveau des projets proposés. En effet, au-delà des questions scientifiques, les élèves ont fait preuve de compétences remarquables sur le plan de la réalisation technique. En particulier, de nombreux groupes ont démontré une maîtrise des technologies numériques : capteurs reliés à des ordinateurs, servo-moteurs commandés par Arduino, cartes Bluetooth, applications Android...

Alors que les élèves démontaient leurs stands et rangeaient leur matériel, le jury a délibéré. Suivant les notes attribuées aux différents groupes, un classement a été déterminé pour récompenser 5 projets. C'est une fois regroupés dans le hall de l'UFR des sciences que les résultats ont été annoncés et que les prix ont été décernés.

Les grands gagnants de ce concours sont les élèves de 4e-3e du collège Anne de Montmorency, situé dans l'Aisne, pour un projet intitulé "Création, construction et utilisation de sismomètres. Interprétation des résultats". À l'aide de matériel de récupération, les élèves ont réalisé plusieurs sismomètres. Le plus performant d'entre eux, de type "double Massinot", a été installé dans un local situé dans la Creuse, à l'abri des perturbations. De là, les élèves ont détecté des séismes qui se sont produits à plusieurs centaines de kilomètres, en Suisse et en Angleterre. Grâce à l'analyse des signaux, les élèves ont pu calculer la distance entre le sismomètre et l'épicentre, ainsi que la magnitude du séisme sur l'échelle de Richter.

Les élèves représenteront l'académie d'Amiens en participant à la finale nationale du concours "Faites de la science" à Corte, en Corse au mois de juin. On leur souhaite bonne chance !

Ombelliscience félicite l'ensemble des participants pour la qualité de leur travail et le bon esprit dans lequel s'est déroulée la compétition. Cette 21e édition du concours est une vraie réussite et laisse augurer le meilleur pour la suivante l'an prochain !

Vous trouverez ci-dessous le palmarès complet :

1-Collège Anne de Montmorency à Fère-en-Tardenois (02)
2-Collège Millevoye à Abbeville (80)
3-Collège Gaston Vasseur à Feuquières-en-Vimeu (80)
4-Collège Jules Verne à Rivery (80)
5-Collège Léonard de Vinci à Sainte Geneviève (60)
6-ex-aequo : Lycée Donation R&N de Rotschild à Saint Maximin (60) et Collèges de Wassigny (02), Colbert Quentin à Le Nouvion en Thiérache (02), Alfred Manessier à Flixecourt (80)

Crédit photo : David Durand

Publié le 21 avril 2018

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site