xl_EED_CHM.png

IMG_20180602_143521_small.jpg

00185.MTS.00_01_44_22.Image_fixe001.00_00_05_00.Image_fixe006.png

sylvainLabbe.png

Dans le Bassin minier, discussions et débat sur l'énergie dans nos modes de vie

Le samedi 2 juin après-midi, Ombelliscience et le Centre Historique Minier ont organisé une rencontre ouverte au public afin d'échanger et débattre sur la thématique de l'énergie. Cet événement, labellisé par la Commission nationale du débat public, constitue une contribution en région Hauts-de-France au débat sur la politique énergétique de la France métropolitaine (en vue de la révision de la PPE).

Après une introduction pour présenter Ombelliscience et le Centre Historique Minier, Isabelle Jarry et Moveda Abbed sont intervenues en tant que représentantes de la Commission du débat public pour rappeler le contexte dans lequel s’inscrivait l’événement et le but de cette manifestation.

Se sont ensuivies deux tables rondes animées par Nina Schretr, journaliste scientifique étudiant à l'École Supérieure de Journalisme de Lille. Ces tables rondes ont mobilisé 7 intervenants : Éric Vidalenc (Ademe Hauts-de-France), Philippe Charlez, Barbara Nicoloso (Virage Énergie), et Bertrand Cassoret (Université d'Artois) pour la première table ronde et Karine Orlik (INHARI), Sylvain Labbé (Bouygues Bâtiment) et Alexandre Pauvert (cd2e) pour la seconde.

La première table ronde, intitulée "L'énergie dans nos modes de vie : sommes-nous prêts pour la transition ?" proposait de réfléchir au sens que l'on donne au concept de "transition énergétique" et d'évoquer les leviers d'action potentiels. Les intervenants ont tour à tour apporté leur vision, en partageant certains constats de base et éléments de réflexion, comme le rôle de l'énergie dans nos modes de vie, l'évolution de la consommation d'énergie dans le monde, la part des différentes énergies et les perspectives de transition.

Lors de cette première table ronde, plusieurs personnes se sont exprimées au sein de l’assistance à la suite des présentations des intervenants. Durant ces échanges très vivants, il a surtout été question de consommation d’énergie et de sobriété. Un consensus semble s’être formé au sein des personnes présentes sur la nécessité de consommer moins d’énergie, quitte à faire quelques concessions.

La seconde table ronde, intitulée "L'habitat dans la transition énergétique", proposait une discussion sur le secteur de l'habitat et du bâtiment. En effet, le résidentiel-tertiaire représente une part importante de la consommation d'énergie nationale (chauffage, eau chaude, appareils électriques...) Les intervenants ont présenté les dispositifs d'aide et d'accompagnement des particuliers souhaitant réduire leur consommation, les rénovations en cours des bâtiments du Bassin minier, ainsi que la technologie du chauffage solaire.

Lors de cette seconde table ronde, les participants ont évoqué les problématiques associées à la rénovation des habitations, avec un regard local vis-à-vis des quartiers situés dans le Bassin minier. Plusieurs éléments ont été mis en avant, comme le coût que représentent les frais de rénovation à avancer pour les ménages modestes, ainsi que les contraintes réglementaires, voire les obstacles juridiques associés à la rénovation et à l'intégration d'installations solaires. Les incitations fiscales évoluant régulièrement sur ce sujet, le manque de visibilité à moyen-terme dissuade certaines personnes d'entreprendre des travaux. Des locataires ont témoigné sur leur incapacité à agir en l'absence d'initiative de la part du propriétaire.

Ombelliscience se félicite de la réussite de cet événement et remercie tous les participants pour leur contribution à la discussion, le Centre Historique Minier pour son accueil, les intervenants d'avoir accepté notre invitation et Nina Schretr pour l'animation des tables rondes.

Le compte-rendu de la Commission est disponible sur le site web du débat public.

#energieendebat

Publié le 11 juin 2018

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site