Coordination régionale de la Fête de la science

Organisée par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Ombelliscience coordonne la Fête de la science en région Hauts-de-France.

La 27e édition de la Fête de la science a lieu cette année du 6 au 14 octobre 2018 et propose gratuitement sur tout le territoire régional plus de 350 événements dont des conférences, expositions, ateliers, rencontres, jeux, débats et visites de laboratoires pour découvrir les sciences autrement.

La thématique régionale de cette année est « L’erreur ».

La Fête de la science a pour objectif de faire connaître auprès du grand public le monde des sciences et de la recherche. Pendant plus d’une semaine, du 6 au 14 octobre 2018, petits et grands pourront partager des moments d’échange, de réflexion et de découverte autour des sciences. Ce sera l’occasion pour eux de rencontrer les hommes et les femmes qui font la science aujourd’hui.


Plus de 350 animations sont proposées, sur tout le territoire régional, mobilisant près de 70 acteurs, dans plus de 50 communes dont 14 dans le Nord, 12 dans le Pas-de-Calais, 13 dans la Somme, 5 dans l’Aisne et 6 dans l’Oise. La Fête de la science est accessible à tous, aussi bien dans les grandes agglomérations, comme la métropole lilloise, que dans les petites communes comme Coucy-le-Chateau (02) ou Nouvion-en-Ponthieu (80).

  • Les villages des sciences rassemblent, dans un même lieu, de nombreux acteurs et animations.
  • Les parcours scientifiques permettent aux visiteurs de sillonner différents sites sur un même territoire ou sur un thème scientifique.
  • Des évènements variés (expositions, manipulations, débats, visites, conférences...) sont également proposés.

ACCÉDER AU PROGRAMME 2018

Quelles sont les missions confiées à Ombelliscience ?

Les missions confiées à Ombelliscience par l'État sont :

- Mobiliser davantage la communauté scientifique pour participer activement à l’événement et répondre à l’appel à participation ;

- Améliorer l’image et la notoriété et la visibilité de la Fête de la Science (dans les médias et les espaces publics, auprès des institutions et des collectivités…) pour donner envie au grand public et aux scolaires de venir dans les différents événements proposés ;

- Améliorer l’appropriation de l’événement par les médias du territoire régional pour améliorer la couverture médiatique ;

- Rendre facilement accessible et lisible le programme de la Fête de la Science pour que chacun, en fonction de son âge, de sa situation, de la thématique, puisse se constituer une sélection d’actions/événements à visiter ;

- Soutenir les porteurs de projets dans leurs actions par du conseil et les appuyer dans leur communication ;

- Poursuivre les rapprochements initiés entre les acteurs de la lecture publique et les acteurs de la culture scientifique.

Qui sont les acteurs qui se mobilisent pour l’événement ?

Près de 70 structures, dont des laboratoires, organismes de recherche, universités, écoles d’ingénieurs, centres de santé, associations, médiathèques, collectivités territoriales, établissements scolaires, musées..., ouvrent leurs portes au grand public pour faire découvrir le monde des sciences, de la recherche et de l’innovation sous un autre jour.

C’est l’occasion pour le public de rencontrer et d’échanger avec des astronomes, des archéologues, des sociologues, des chimistes, des médecins, des physiciens, des biologistes... chercheurs, ingénieurs, médiateurs, acteurs culturels et associatifs, enseignants... sur des thématiques scientifiques diverses. Énergies renouvelables, innovations médicales, découvertes spatiales, utilisation de la robotique et du numérique... tous les domaines scientifiques sont abordés.

L’erreur, thématique régionale

Le thème choisi cette année en Hauts-de-France est « L’Erreur ». Liée à la notion de vrai ou de faux, l’erreur est un élément fondamental à la démarche scientifique. Elle est :
- inévitable, car la pratique de la science est avant tout l’activité d’êtres humains,
- nécessaire, car c’est en se confrontant à l’erreur que la science progresse,
- saine, car résultant de la liberté d’explorer toutes hypothèses,
- fructueuse, quand elle s’avère finalement ne pas être une erreur,
- un objet d’étude, car on ne cesse de l’estimer par la mesure des incertitudes,
- une fonction en mathématiques, retrouvée dans plusieurs disciplines scientifiques.

Représentants en Hauts-de-France

Plusieurs scientifiques impliqués depuis de nombreuses années dans la valorisation de la recherche scientifique, notamment auprès des jeunes, ont accepté d’être des « ambassadeurs » de la Fête de la science en Hauts-de-France :

Anne-Virgine Salsac est chercheuse au CNRS au laboratoire Biomécanique et Bioingénierie à Compiègne (BMBI-CNRS/UTC). Docteur en biomécanique des fluides, Anne-Virginie Salsac est spécialisée dans l’étude des écoulements sanguins et applique ses recherches dans le domaine médical.


Mickaël Naassila est professeur de physiologie à l’UFR de pharmacie de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV) et chercheur à l’INSERM au laboratoire GRAP (GRAP-INSERM/UPJV), qui est un groupe de recherche sur l’alcool & les pharmacodépendances. Depuis 20 ans, Mickaël Naassila est spécialisé dans l’étude des addictions (alcool, tabac, …etc.) et de leurs effets sur le cerveau.


Corentin Spriet est chercheur au CNRS à l'UGSF (Unité de glycobiologie structurale et fonctionnelle, CNRS/Université de Lille). Sa formation interdisciplinaire entre physique et biologie lui a permis de développer la plateforme d’imagerie perfectionnée appelée TISBio permettant de réaliser et d’analyser des images dans l’infini petit.

Chiffres clés de l’édition 2018

Plus de 350 événements dont 9 villages des sciences et 3 parcours scientifiques

Près de 70 acteurs

Plus de 50 communes