mis2-vulgarisation-transmisson-savoirs_web.jpg

M2R1.jpg

M2R_Conter sa Recherche_3.JPG

M2R2.jpg

M2r_SBD_planche1_Liu - Copie.JPG

M2R_SBD1_29 mars.JPG

M2R_Sciences_BD3_scenario_2803.JPG

La Science, la société et moi !? Des jeunes scientifiques racontent leur engagement dans la recherche, mercredi 20 juin à la Machinerie, Amiens

Vous avez envie de rencontrer et d’échanger avec des jeunes qui s’engagent pour la recherche scientifique ?
Dans le cadre du programme de formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit », quatre jeunes scientifiques viennent à votre rencontre pour vous expliquer leur sujet de recherche le mercredi 20 juin de 18h30 à 20h à la Machinerie à Amiens.
Leur challenge ? Vous expliquer en 10 minutes, en français et en termes simples, leur sujet de recherche et les enjeux de société qui y sont associés.

Entrée libre – Inscription obligatoire sur HelloAsso Ombelliscience

Droit, santé, écologie, géologie industrie… Pedro, Sophie, Maryne et Pooya, 4 jeunes chercheurs issus de laboratoires de l’UPJV, investissent la Machinerie pour vous entraîner dans leur univers à travers des présentations, des discussions insolites et étonnantes autour de divers domaines et enjeux scientifiques.
L’occasion pour vous de découvrir autrement la recherche qui se fait au quotidien.

En parallèle, des planches de bandes dessinées réalisées par les doctorants dans le cadre des sessions « Science en BD » et illustrant leur sujet de recherche seront exposées à la Machinerie.


Programme

> « Big Brother is watching you » : la traque des données personnelles au service de la lutte antiterroriste

par Sophie, chercheuse en droit au laboratoire CURAPP-ESS - UMR 7319 - CNRS-UPJV

À l’ère du numérique, du Big Data, des objets connectés et des réseaux sociaux, une collecte des données de plus en plus intrusive est effectuée par les géants du web permettant d’en savoir toujours plus sur les habitudes de leurs utilisateurs. Ces données personnelles ont un rôle s’agissant de la lutte contre le terrorisme. Cette alliance des nouvelles technologies et des États au service de la sécurité oblige à repenser le droit international :

Comment mettre tous les États d’accord ? Quel pouvoir est confié aux entreprises ? Qu’en est-il de l’équilibre sécurité/liberté ? Comment harmoniser par exemple des droits très permissifs et d’autres beaucoup plus protecteurs sur la notion de données personnelles (collecte, vente…) et par conséquent, de protection de la vie privée?

Sophie cherche à comprendre de quelle façon il serait possible d’harmoniser le droit international et le droit européen concernant les données personnelles dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

> Contraction des muscles : une affaire d’équilibre

par Maryne, chercheuse en biologie santé au laboratoire APERE-UPJV

Les muscles fonctionnent par paire, de manière complémentaire et permettent la réalisation de mouvements. Cependant, pour que les mouvements soient efficaces et pour maintenir les articulations stables, la contraction musculaire doit être équilibrée : c’est la balance musculaire.
Comment mesure-t-on cette balance musculaire ?

Maryne cherche à développer une méthode pour évaluer la balance musculaire au cours de mouvements de l’épaule, du tronc, du genou et de la cheville. Cette méthode sera utilisée d’une part, chez des sportifs de haut niveau, afin de réaliser de meilleures performances et d’éviter les blessures ; et d’autre part, chez des patients ayant subi une opération chirurgicale, afin de mieux les soigner et pour faire en sorte qu’ils aient moins mal.

> Le mystère de la propagation des tiques en Europe

par Pedro, chercheur en écologie, au laboratoire EDYSAN - FRE 3498 - CNRS - UPJV

L’étude des relations généalogiques des espèces de tiques (vecteur de la maladie de lyme, maladie infectieuse qui touche l’être humain et de nombreux animaux) permet, au moyen de modèles informatiques, de comprendre leur future répartition dans les forêts européennes en fonction du réchauffement climatique.
Quels facteurs influencent la migration et donc celles d’autres espèces ?

En analysant la migration des tiques, les recherches de Pedro permettent de mieux comprendre les migrations des autres espèces aussi bien animales que végétales par rapport au réchauffement climatique.
Le phénomène de migration a lieu à cause du changement climatique et a des conséquences concernant la propagation de maladies et l’adaptation des espèces au sein de nouvelles zones géographiques. Ces recherches sont ainsi profondément liées à des enjeux environnementaux et sociétaux.

> Visqueux, élastiques : ça chauffe au pays des fluides

par Pooya, chercheur en mécanique des fluides au LTI-UPJV

Si depuis les années 70, les mouvements des bulles de cire chauffée des lampes à lave nous fascinent, aujourd’hui la recherche s’en inspire.
Comment se comportent les fluides à la fois visqueux et élastiques quand on les chauffe ? Comment circulent-ils dans nos sous-sols ou nos machines ? Comment ces modèles pourraient s’appliquer dans les domaines de l’industrie de la plasturgie (plastiques fondus), de l’impression 3d ou l’extraction du pétrole ?

Ces recherches pourraient permettre de comprendre certaines utilisations de fluides qui pourraient ensuite servir au sein d’industries technologiques et industrielles. Il s’agirait par exemple de comprendre comment le pétrole se comporte dans le sous-sol pour ensuite mieux traiter l’extraction pétrolière.


Cette soirée est gratuite et ouvert à toutes et tous mais attention, le nombre de places est limité ! Entrée libre mais inscription obligatoire sur HelloAsso Ombelliscience.

.#M2R

-Horaires : Mercredi 20 juin 18h30-20h suivi d’un temps convivial
-Lieu : La Machinerie - 56 rue du Vivier - 80000 Amiens
-Contact : Nicolas Brazier – brazier@ombelliscience.fr

Télécharger l'affiche A3

Télécharger le flyer A5

Télécharger le communiqué de presse

Publié le 22 mai 2018

formationCSTI_Aisne1.jpg

formationCSTI_Aisne2.jpg

Comment faire de la médiation scientifique en bibliothèque ?

Le 12 avril dernier, à la bibliothèque départementale de l’Aisne (Soissons), 9 bibliothécaires ont participé à une formation conçue et animée par Ombelliscience, ayant pour objectif de concevoir et animer des ateliers scientifiques et techniques à partir d’un fonds bibliothécaire existant.

« Comment faire de la science par rapport à son fonds d’ouvrages ? »

Après une courte présentation de ce que signifie la « Culture scientifique, technique et industrielle » (CSTI), des acteurs scientifiques et de l'innovation présents sur le territoire et des actions qu’ils mettent en place, la journée s’est poursuivie par des échanges entre participants et formateur autour d’outils et ressources pour trouver des informations « fiables » afin d’animer des ateliers scientifiques qui s’appuient sur des livres :
Comment chercher l’information scientifique ? Dans quels périodiques ? Quels ouvrages de référence ? Quelles collections ? Et cela, en fonction de la thématique de travail.

La matinée s’est clôturée par des échanges concernant un panel d’actions possibles pour animer un fonds bibliothécaire : escape game, atelier d’écriture (sous forme d’articles ou de poèmes sur une thématique scientifique), ateliers « simples » (réalisation d’herbier, expérience à partir d’un livre…), visite, atelier typographie (Comment les premiers ouvrages étaient imprimés ? Comment créer une feuille de papier ou un atelier presse pour imprimer ?)…

Après une matinée essentiellement théorique, plusieurs ateliers se sont constitués l’après-midi afin d’imaginer et concevoir une séquence de médiation scientifique en tenant compte du contexte de travail et des pratiques professionnelles des bibliothécaires. Ces derniers avaient déjà une multitude d’idées de projets qu’ils souhaitaient réaliser au sein de leur structure mais ne connaissaient pas tous les outils, ressources et techniques pour les mettre en place. Ombelliscience a ainsi pu les accompagner dans la mise en œuvre de leurs projets.
Quelques exemples d’ateliers proposés lors de cette formation :

  • Travail sur le son avec intégration du spectacle Peace & Lobe ;
  • Atelier architecture en lien avec le numérique et l’impression 3D (À quoi sert une clé de voute ? Quelles sont les proportions ?...) puis visite dans la ville afin de faire le lien entre les notions scientifiques et techniques vues en amont et la découverte de l’agglomération sous l’angle architectural ;
  • Activités autour de la pomme de terre avec la réalisation d’un livre (histoire, culture, consommation, recettes…) ;
  • Atelier sur la thématique de l’erreur à travers le montage d’un cabinet de curiosités.

La formation s’est terminée sur des réflexions et analyses partagées autour des ateliers proposés.

Cette journée de formation a permis aux participants d’échanger autour de problématiques communes, de découvrir des méthodes de travail et de s’approprier des outils et ressources pour faire vivre son fonds d’ouvrages et animer ainsi des ateliers scientifiques dans le cadre de leur bibliothèque.

Structures participantes : bibliothèque départementale de l’Aisne (Soissons), bibliothèque d’Anisy-le-Château, bibliothèque de Tergnier, bibliothèque de Crépy-en-Valois et CDI de la cité scolaire-lycée de Chauny.

Publié le 21 avril 2018

M2R1.jpg

M2R2.jpg
M2R3.jpg

BD, posters, présentations orales, des doctorants bientôt prêts à raconter leur recherche au public !

La session principale Science en bande dessinée #2 intégrée au programme de formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit » s’est déroulée les 27, 28 et 29 mars dans les locaux de la Graineterie, à Amiens.

Trois jours riches en découvertes, en échanges et en créativité !

Le volet « Science en Bande Dessinée » a pour objectif de donner des clés et outils aux doctorants afin qu’ils puissent rendre accessible leur sujet de recherche via le medium de la bande dessinée.

Pour ce faire, les doctorants ont cherché à répondre aux questions suivantes en s’appuyant sur un corpus choisi de BD de sciences et de supports numériques, et sur la pratique de la bande dessinée :

Que deviennent les savoirs scientifiques passés par le filtre du récit de BD ? Quels types de savoirs scientifiques s’adaptent le mieux au récit par la BD ? Quels sont les atouts et les limites de la transposition de ces savoirs dans le cadre narratif particulier de la BD ? Quels sont les récits graphiques existants ? Comment les décrypter ? Comment sont-ils construits ? Comment participer à un projet de médiation des sciences par la BD en tant que doctorant ? Quels sont les rudiments de la pratique de la BD utiles aux chercheurs pour co-concevoir un projet de vulgarisation par la BD pertinent ?

Laurence Bordenave - scénariste - et Céline Penot (KAOUET) - dessinatrice -, toutes deux membres du collectif Stimuli, association qui produit des dispositifs de médiation scientifique où la pratique artistique est au cœur du processus de transmission, ont animé cette formation.

Après une présentation complète de l’état des lieux du récit de sciences en BD par les deux intervenantes (typologie des récits de science en BD, auteurs, disciplines et thèmes récurrents, nature du contenu scientifique…), les participants sont passés à la pratique.
Ils ont pu s’approprier des outils d’écriture de scénario de bande dessinée et découvrir les particularités narratives de la mise en scène des sciences.
Ils ont par la suite choisi leur thème, rédigé leur scénario, conçu un storyboard avec l’aide de Laurence Bordenave et Céline Penot, et ont présenté leur projet devant le groupe.

À la fin de cette session, plusieurs doctorants ont ainsi réalisé des planches de BD très abouties. Encore quelques heures de travail et les créations seront entièrement finalisées…

Lors de cette session « Science en Bande Dessinée », Ombelliscience a eu la chance d’accueillir Hugo Brisset de Radio Campus Amiens qui a réalisé un reportage au sujet de la formation.
Écouter l’émission

Voir le programme détaillé des 3 jours

Prochains rendez-vous :
- #3 Science en Poster : jeudi 15 et mercredi 23 mai. Des doctorants vont finaliser leurs posters traitant de leurs travaux de recherche / Mise en récit via le poster.
- #2 Science en Bande Dessinée : jeudi 17 mai. Des doctorants vont finaliser leurs planches de BD mettant en scène leur sujet de recherche / Mise en récit via la BD.
- #1 Conter sa recherche : jeudi 31 mai. Des doctorants vont s’entraîner à parler de leur sujet de recherche à l’oral / Mise en récit orale.


RAPPEL / La saison 2017-2018 du programme de formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit » à destination des doctorants a pour objectif de les aider à rendre accessible leur sujet de recherche à tout type de public.
Le programme se décline en 3 volets :
#1 Conter sa recherche
#2 Science en bande dessinée
#3 Science en poster

.#M2R


La Science, la société et moi !? Des jeunes scientifiques racontent leur engagement dans la recherche

Vous avez envie de rencontrer et d’échanger avec des jeunes qui s’engagent pour la recherche scientifique ?
Dans le cadre du programme « Mets ta Recherche en Récit », quatre jeunes scientifiques viennent à votre rencontre pour vous expliquer leurs sujets de recherche le mercredi 20 juin à la Machinerie à Amiens.
Leur challenge ? Vous expliquer en 10 minutes, en français et en termes simples, leur sujet de recherche et les enjeux de société qui y sont associés. C’est une occasion particulière de rencontrer des jeunes acteurs du monde de la recherche et de l’innovation, de comprendre leur métier et de dialoguer avec eux.
En parallèle, des planches de BD réalisées par les doctorants ayant suivi le volet « Science en BD » seront exposées à la Machinerie.

Cet événement constitue à la fois un aboutissement pour les doctorants ayant suivi le programme de formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit », qui présentent leurs travaux réalisés dans le cadre de ce programme et une occasion originale pour le public d’échanger avec des chercheurs.

Cet événement est gratuit et ouvert à toutes et tous.
Le nombre de places étant limité, l'inscription sera obligatoire.
Tous les détails à venir prochainement.

Publié le 21 avril 2018

Pour suivre les actus de nos partenaires, voir le site